Le pari … d’arrêter de fumer …

148952

8h45 : Soyons raisonnables… Je vais boire un chocolat chaud plutôt qu’un café. Ca m’évitera de tenter le diable. Je n’aurai pas ce réflexe café-clope comme tous les jours.

9h01 : tiens, je ne pensais pas que j’aurais déjà envie de fumer alors que je n’ai pas pris de café. Moi qui pensais que c’était la caféine qui stimulait ma première cigarette de la journée, je m’aperçois qu’en fait, c’est juste le fait de prendre mon petit-déjeuner … Et si j’arrêtais de petit-déjeuner ?… Et si j’arrêtais de manger, tout simplement ?… Comme ça, non seulement j’arrête de fumer, mais je fais aussi le régime… Et je finis sous anti-dépresseurs en une semaine…
10h34 : réfléchissons… J’ai fumé ma dernière cigarette hier, à 21 heures… Ca fait donc 13h34 que je n’ai pas fumé. C’est bien. En progrès… Mais… Je n’ai pas gardé une cigarette de secours en cas d’extrême urgence ?… Non?… Non, j’ai fini mon paquet hier soir et je l’ai jeté à la poubelle, pour que ça ne me frustre pas de le voir. J’ai vidé mon cendrier. Je l’ai nettoyé. J’ai rangé mes innombrables briquets.

12h59 : le déjeuner est terminé. J’ai envie de fumer. Tiens, je viens manger un chewing gum.

13h30 : MiniBri est couchée. Normalement, c’est mon moment de calme de la journée : je reviens m’asseoir dans mon salon et je fume le calumet de la paix, la cigarette que j’ai le plus mérité de la journée, ma petite récompense du jour. Ah ben non, je ne fume plus, il paraît. Mince. Et si j’allais fouiller la poubelle ?… Mais, ça ne va pas, non ? Comment ai-je pu penser ça ?

13h33 : Allez MC, répète avec moi : « Le tabac, c’est tabou, on en viendra tous à bout« …

13h37 : Et si je m’arrêtais de fumer demain ? C’est mieux de commencer un lundi, non ?

13h42 : Non, les vacances, c’est le meilleur moment pour s’arrêter de fumer, donc, il faut que je commence dès le début de mes vacances. Là, au moins, pas de stress, pas de contrariétés…

13h49 : En plus, ça va être difficile à la rentrée… Tous mes amis profs fument; ça veut dire qu’aux récréations, normalement, on sort tous ensemble prendre l’air et s’intoxiquer. Et si je ne fume plus, je ne vais plus sortir avec eux. Ils vont me manquer. Non, je ne peux pas m’arrêter de fumer. Ou, je remplace la cigarette par une pomme ?
Oui, mais je vois le tableau d’ici : je vais me placer juste derrière eux pour humer la fumée de leurs cigarettes. Ca va être dur…

14h27 : Et puis, il ne faut pas que j’oublie que j’ai déjà réussi à m’arrêter de fumer deux fois deux ans, plus quelques mois grapillés ici ou là. Et sans aucune aide. J’en suis capable. Je peux le faire. Je l’ai déjà fait. Je peux le refaire. Yes, I can. Just do it… ou pas… parce que je ne peux pas ignorer, non plus, que j’ai essayé environ 335 fois de m’arrêter de fumer et que j’ai repris à chaque fois…

15h03 : C’est mieux pour moi, de surcroît. Je le sais. C’est mieux pour ma santé et pour mes finances. Je ne vais plus sentir la cigarette. Je ne vais plus courir chez mon buraliste préféré pour acheter mes tétines à cancer. MiniBri ne renversera plus le cendrier par mégarde; et surtout, elle ne subira plus mes cigarettes, même si j’ai toujours essayé de fumer le moins possible en sa présence. Je vais retrouver mon odorat développé.

15h17 : Mais je vais être invivable. Je vais être un peu sur les nerfs dans les semaines à venir. Celui qui me cherche rme trouvera très vite. Je vais faire mon ex-fumeuse acariâtre en me plaignant de l’odeur nauséabonde de ceux qui fument, de leur haleine peu avenante… je suis capable de repérer un fumeur à 500 mètres à la ronde… Et je vais être malade : comme à chaque fois que je me suis arrêtée de fumer, je sais que je vais attraper une bonne toux, voire une grosse bronchite.

15h54 : Dans six heures et six minutes, ça fera 24 heures que j’ai arrêté de fumer.

16h01 : Mais… C’est quoi cette odeur de cigarette chez moi ?… Nooooooooon, le voisin a encore fumé dans le couloir et du coup, l’odeur s’infiltre chez moi… C’est pas du jeu, là !

Alors, combien de temps vais-je tenir, cette fois ?