Bref…Qu’on se le dise ! Une maman de jumeaux n’est pas sociable…

74435678_pDéfinition de la sociabilité : Capacité d’entretenir des relations humaines agréables, de rechercher la compagnie de ses semblables…

Si toi qui me connais personnellement et qui me lis, tu crois que je suis une princesse chieuse qui n’aime personne (si si je sais que tu le penses …parfois !)…et bien je vais t’expliquer qu’en fait , la princesse, elle a juste un peu de mal à être sociable !

Si Mme Françoise D avait écrit cet article, elle aurait commencé par vous expliquer que forcément tout vient de l’enfance…

La princesse avait grandit en tant qu’enfant unique. Elle n’aimait pas ce terme !

D’abord parce qu’être enfant unique n’avait pas une bonne image dans notre royaume ( les enfants uniques n’ont ils pas la réputation d’être pourris gâtés et insupportables ?).

Et puis aussi parce qu’elle n’était pas vraiment une enfant unique car ses parents avaient mis au monde une autre petite princesse avant elle…

Une petite princesse née avec une malformation et qui ne lui permit pas de vivre et grandir. La princesse ne l’avait jamais connue, mais elle savait qu’elle faisait partie de son histoire et ne l’oubliait pas.

La princesse avait alors grandit comme seule enfant de la famille royale et avait forcément été couvée…peut être un peu plus que les autres ! La Reine maman l’avait éduqué. Elle arrêta de travailler jusqu’aux 19 ans de la princesse…quand celle-ci décida de quitter le royaume pour vivre son indépendance !

La princesse avait certes été choyée enfant, mais n’avait pas été gâtée. Les caisses du royaume n’étaient guère remplies et la princesse avait appris à ne pas réclamer ce qu’elle ne pouvait pas avoir. (Alors tu vois, que je ne suis pas chieuse pour cause d’enfance gâtée !) La petite princesse appris très vite à jouer seule et à vivre ainsi. La solitude fit partit de son quotidien.

La Reine maman et le Roi Papa aimaient bien aussi vivre tranquillement. La petite princesse ne connut jamais de soirées animées au château…tout était toujours très calme au royaume ! La petite princesse n’eut donc  ses premiers contacts sociaux qu’ à l’école.

Enfin voilà, elle avait été habituée à être seule, alors elle grandit entourée de peu d’ami(e)s. Certes elle en avait, mais on ne peut pas dire que durant son enfance puis son adolescence, elle fut populaire. La petite princesse était une petite fille sage et discrète, qui vivait dans son monde. Ses meilleurs amis étaient ses personnages préférés de dessins animés et ses crayons car elle aimait beaucoup dessiner.

A l’âge adulte, la princesse aimait toujours autant être seule.

Elle se retrouva très vite dans le monde du travail. Elle ne connut pas l’université et les fêtes qui l’accompagnent.

Elle n’aimait pas vraiment ça de toute façon. Son premier travail fut celui d’une caissière…enfin « Hôtesse de caisse » s’il vous plait !

Nom un peu moins péjoratif pour un métier difficile et ingrat où elle apprit chaque jour à ignorer le mépris des clients.

Métier qu’elle exerçât tout de même 4 ans, qui lui fit ouvrir les yeux sur la bêtise humaine, la méchanceté sociale et la dureté du travail. Métier qui ne l’aida guère à être sociable…

(oui je sais il y a aussi des clients sympas, et heureusement, sinon je ne serais plus là pour vous en parler…trop dur le commerce !)

 Elle rencontra très jeune son premier prince charmant, avec qui elle vécut  sept années.

7 ans pendant lesquels la princesse s’enferma encore un peu plus dans sa solitude et son quotidien. 7 ans pendant lesquels elle rêva d’avoir des enfants, peut être pour être un peu moins seule, mais 7 ans aussi pendant lesquels elle ne réussit jamais à être enceinte. 7 années où la princesse développa des activités artistiques de solitaire…elle se mit à peindre ! (Comme vous le savez les artistes ne sont pas forcément sociables…).

Des amis, des vrais elle n’en avait pas beaucoup. Tous rencontrés sur son lieu de travail…normal puisque la princesse ne sortait pas en dehors.

Ou alors des amis du premier prince. Un jour elle décida qu’il était temps qu’elle change…que tout change !

Elle plaqua tout ! Ses tentatives de devenir maman ( et oui la princesse avait commençait un long parcours en PMA( procréation médicale assistée)), son métier (elle resta dans la même entreprise (un lieu culturel car entre temps ouf elle avait changé !) mais occupa un  poste avec des relations publiques), le prince charmant qu’elle envoya durement balader, et sa vie de petite mémère tranquille.

A ce moment là, la princesse essaya d’avoir une vie sociale.

Pas évident quand on n’en a pas l’habitude et que l’on connait peu de monde. Mais au fur et à mesure elle y arriva. Peut être même un peu trop car la princesse faisait régulièrement la fête. Enfin voilà, tout ça dura un temps et la princesse se rendit compte que finalement ca ne lui correspondait pas.

La princesse au fond aimait quand même la solitude.

La suite du conte, vous la connaissez. La rencontre avec LE prince charmant et l’arrivée des deux petits princes. Le bonheur, une vie épanouie… Oui ! Mais aujourd’hui la princesse se retrouve au quotidien presque enfermée dans son château. Comment dire…pas facile d’être sociable quand on a des jumeaux !

D’abord parce que jusqu’aux 9 mois des petits princes, elle n’osa pas vraiment sortir avec eux  (peur des microbes, difficultés de déplacement avec des jumeaux, peur du regard des gens qu’elle préférait fuir).

Après avoir été alitée et donc une première fois enfermée, elle continua ainsi à se couper du monde.

Aujourd’hui encore le prince et la princesse ne sortent pas du château comme ils devraient.

Parce que c’est compliqué d’emmener des jumeaux, surtout des jumeaux qui ont leurs habitudes et qui sont vite perturbés quand on y déroge.

Et puis la princesse a encore beaucoup de mal à les confier…même si petit à petit elle s’y efforce !

Arrêter de travailler pour élever ses enfants est certes une grande chance ( en tous cas la princesse le vit comme ça) mais aussi un grand bouleversement pour une vie sociale. Ne côtoyer que des enfants chaque jour est quand même désocialisant. Et parfois même abrutissant. Quand il y a encore quelques temps la princesse avait des conversations, aujourd’hui  elle a parfois l’impression de parler seule et de ne dire que des interjections du style : « arrête ! » « Non tu ne peux pas » « non laisse ton frère ! » « mange ! » « dodo…maintenant ! ». Intellectuellement intéressant non ?

Et quand à l’époque elle avait dans la tête l’air d’une vraie chanson, aujourd’hui elle se répète continuellement : « une souris verte, qui courait dans l’herbe…. ». Oui je sais, là vous avez un soupçon de compassion …

Enfin, vous l’aurez compris à force d’être cloitrée avec des enfants, le niveau intelectuel des conversations de la princesse atteignent désormais le sommet quand elle raconte qu’aujourd’hui Bébé Charmeur a fait caca 3 fois et que Bébé Coquin lui a vomit dessus une fois  …Ca n’aide vraiment pas à s’insérer dans la société et être sociable non ? Allez, dites moi oui pour me rassurer…

Donc voilà, aujourd’hui les loisirs de la princesse (à peu près le temps d’une sieste, soit 2 heures par jour !) sont écrire un blog ( et le faire partager…tiens,  une once de sociabilité ! ;-), jardiner ( et oui depuis l’arrivée des beaux jours, elle s’éclate dans son jardin la princesse !), et peindre ( entre autres des toiles pour enfants !Pour ne pas déroger à son univers…forcément !)

Bref, pour conclure (oui je sais il est temps !)  enfermée dans son château, la princesse n’est toujours pas …sociable !

Mais tu vois, si parfois tu as raison et que la princesse est vraiment chieuse, c’est aussi parce qu’elle a besoin, des fois…de S’EXPRIMER la princesse !!!!

Faire chier son royaume est un premier pas vers un contact social, non ? 😉

Les joies et tribulations de la vie d'une maman de jumeaux. De la conception à nos jours, suivez les aventures de ma petite famille à travers l'histoire d'une princesse...un conte moderne, avec 2 fois plus de bonheur et d'aventures !