Chapitre 3 : Ne touchez pas à mes bébés ! Récits d’une maman de jumeaux

73484772_pEn plus d’être mal dans sa peau et de se sentir coupable de ne pas avoir réussi son allaitement (enfin pas comme elle le souhaitait !), la princesse accumulait la fatigue parce qu’elle ne pouvait pas beaucoup dormir.

Elle refusait de laisser ses petits princes à la pouponnière du grand château , ne voulant pas s’en séparer.

La princesse ressentait comme une envie indescriptible de les protéger ! Jamais elle n’avait ressenti un sentiment aussi fort. Dans ses yeux, les bébés étaient si petits et fragiles ! Ils étaient là, un mois plus tôt que prévu et maintenant à la merci des microbes et des virus.  Dans son ventre ils étaient à l’abri ,et dans la continuité des choses, elle se devait de poursuivre cette protection.

La princesse se sentait aussi coupable quelque part de ne pas avoir mis au monde de gros bébés…

Pourquoi voit on toujours sur les faire part de naissance en plus du prénom et de la date de naissance, le poids et la taille du bébé ?

Plus il est gros et grand ,plus  il est beau ? Non ! La princesse avait tout simplement cette impression de ne pas avoir réussi aussi bien que les autres… même si elle savait que c’était faux et que ses enfants étaient les plus beaux au monde ! ;-)…

La princesse n’avait  aucune inquiétude en voyant ses bébés dans les bras de leur papa, mais seul lui était autorisé à ses yeux à toucher les petits. Bien sur elle n’avait pas le choix ! La famille royale vint leur rendre visite au grand château, puis après les amis chez eux, mais à chaque fois qu’elle voyait un de ses petits dans les bras d’une autre personne, elle en était malade !

La princesse ressentait comme un instinct animal, elle n’acceptait pas que l’on touche à ses petits ! Cet instinct allait suivre encore longtemps la princesse, s’atténuant difficilement mais heureusement petit à petit…

Au grand château, elle aurait souhaité voir le moins de monde possible, elle se sentait mal et avait besoin de se consacrer uniquement à ses enfants, telle une princesse devenue une maman louve…

Les petits princes devaient maintenant prendre du poids ! Chaque jour une sage-fée venait les peser ! La princesse redoutait cette pesée quotidienne…c’est elle qui donnerait l’autorisation de sortie du château aux couloirs interminables !

Le premier jour, Bébé coquin avait perdu 200g !

Cela peut paraitre dérisoire, mais quand on nait avec un poids de 2.230 kg, 200g c’est énorme ! Les débuts difficiles de l’allaitement n’avaient pas aidé à la prise de poids et les deux petits princes avaient quand même du mal à boire, même au biberon ! Ils buvaient doucement, très doucement !

Sur les ordres des sage-fées les pauvres chéris étaient emmitouflés pour ne pas perdre de chaleur (perte de chaleur  = perte de calories !). Dans cette chambre surchauffée, où la princesse étouffait, ils portaient bodies, pulls, pyjamas, bonnet, gigoteuse, et couverture…méthode miracle pour échapper à la couveuse !

La princesse se mit à tout noter sur un cahier :les heures, les tétées, les biberons, les quantités, les selles, les pipis, les changes…le rythme était soutenu ! Quand elle avait terminé avec un bébé, elle devait poursuivre avec le second ! Souvent la princesse se sentait surveillée par les sage-fées ! Princesse au rapport ! Je pense que celles-ci avaient le devoir de vérifier qu’elle s’en sortait avant de l’autoriser à rentrer au château. Ce qui n’aidait pas la princesse stressée à sortir de son baby blues !

Pourtant les jours passaient et la princesse commençait à être moins perdue ! Au fur et à mesure elle maîtrisait les gestes et tout devint réflexes ! Au bout d’une semaine les petits princes avaient grossis…il était alors temps de rentrer à quatre au château…

Les joies et tribulations de la vie d'une maman de jumeaux. De la conception à nos jours, suivez les aventures de ma petite famille à travers l'histoire d'une princesse...un conte moderne, avec 2 fois plus de bonheur et d'aventures !