Galliano is not dead

Je le savais… J’étais persuadée qu’un jour il reviendrait sur le devant de la scène. Peu importe le moyen, peu importe le contexte…

En effet, le 1e Juillet la cultissime modeuse Kate Mosse s’est mariée en John Galliano.
Le mannequin portait donc une robe John Galliano vintage lors de son mariage avec le guitariste du groupe de rock The Kills, Jamie Hince.

Kate Moss a fait appel à John Galliano, qui (je rappelle les faits) avait été renvoyé de chez Dior et de sa propre maison de couture fin février 2011 pour avoir tenu des propos antisémites.

Ce choix fait grande prolémique dans le milieu de la mode, meme si chez moi il est synonime de chance, d’espoir. On ne peux pardonner à l’homme ces propos mais d’un autre coté on ne peut que saluer le personnage, notre créateur favoris. Celui que l’on décrivait comme provocateur avait toujours été là pour la jeune femme lors des frasques qu’elle avait pu commettre.

Malgré la polémique, la robe était tout simplement parfaite. D’inspiration bohème romantique, elle était composée d’un body opaque superposé d’une robe en voile de soie, orné de strass argenté et se terminant par une traîne.

Selon la rumeur, cette robe vintage aurait été inspirée de la très légendaire Zelda Fitzgerald, dont Kate Moss porterait la bague de fiançailles. et en portant des escarpins Manolo Blahnik aux semelles bleues.

Pour ne pas relancer le débat, je tiens à vous signaler que le jeune marié était quant à lui vétu d’un somptueux costume Stefano Pilati pour Yves Saint Laurent.

Je vous laisse admirer le travail de l’artiste…