Le premier réveil ensemble …

SONY DSC

On se rencontre, on se plait, on passe du temps ensemble… et il arrive ce qu’il doit arriver : il faut affronter, tôt ou tard, le premier réveil ensemble.

(A vous de déterminer le temps nécessaire entre la première et la dernière étape, cela peut varier selon les personnes et les circonstances !)… Et c’est à ce moment précis que ça devient délicat.

D’ailleurs, tout le monde n’appréhende pas le premier réveil de la même façon.

Du côté masculin, je ne sais pas si on se pose la question de savoir à quoi on peut ressembler au réveil… ou ça ne les traumatise pas plus que ça ! Ils doivent être certains que cette petite barbe naissante leur donne une allure de baroudeur qui ne peut que plaire à une femme ; que cette femme ne sentira pas l’haleine de poney qu’ils ont (et qu’elles peuvent avoir aussi, il faut le reconnaître, et pas qu’au réveil !) ; que leur voisine d’oreiller comprendra qu’ils n’ont pas envie de parler avant d’être douché et d’avoir bu leur café (dans le meilleur des cas, ils pousseront un vague grognement !)… Bref, le réveil n’est pas d’une importance capitale…

Mais du côté féminin… Ah mon dieu !!!

C’est comme si on jouait toute l’avenir de cette relation naissante sur l’allure qu’on a au premier réveil… Mais, toutes les femmes ne jouent pas dans la même catégorie.

Dans la catégorie « Belle au bois dormant », nous avons celles qui continueront de faire semblant de dormir jusqu’à ce que l’homme se lève, se douche, s’habille et parte bosser. Mais là, c’est hors concours puisqu’il n’y a pas eu de premier réveil commun…

Dans la catégorie, « Parce que je le vaux bien », il existe des femmes qui se réveillent discrètement avant leur amant ; qui se ruent silencieusement à la salle de bains ; qui se maquillent très légèrement (un petit coup de fond de teint pour avoir bonne mine, un petit coup de crayon pour le regard de biche) ; qui se lavent les dents pour décrocher un sourire Ultra Brite… et qui retournent se coucher en toute discrétion pour feindre un réveil naturel en même temps que l’homme. « Tu es rayonnante, ce matin » « Oh non, ne me dis pas ça, je dois avoir une tête horrible » (yes, ça a marché !).

Dans la catégorie « ça ne se passe comme prévu », je nomme une copine à moi qui accompagnait son tout nouveau fiancé en déplacement professionnel : nuit d’amour à l’hôtel et réveil le lendemain matin, juste avant que le réveil de son copain ne sonne… Et là, elle s’aperçoit qu’elle fait une allergie à quelque chose de non identifié et qu’elle a les yeux d’une grenouille… Alors, au lieu du réveil amoureux prévu, mademoiselle a pris l’option « je me cache sous les draps en faisant semblant de dormir »… Rétrospectivement, il nous arrive de penser que le monsieur a dû s’imaginer avoir passé la nuit avec Casper le Fantome…

Dans la catégorie « je n’assume pas ma tête au réveil », il y a celles qui courent à la salle de bain dès la première note de musique du réveil. Elles ne veulent pas partager la marque que l’oreiller sur le visage, les cheveux en bataille, l’haleine de poney… et surtout, qu’on les voit pas maquillées… Et puis, on ne sait jamais, un poil géant a peut être poussé au milieu de leur joue en pleine nuit, ou un troisième œil leur est peut être apparu au milieu du front… Il faut vérifier ça de toute urgence !!! Monsieur se retrouve tout seul planté au fond du lit en se demandant si la tornade qui vient de passer était identifiable ou pas…

Et enfin, dans la catégorie « j’assume ma tête au réveil », vous avez celles qui prennent le temps d’ouvrir un œil, pas maquillé, de passer leur main dans leurs cheveux forcément en désordre vue la nuit passée… Elles ne sont pas dérangées par le fait qu’on les voit sans artifice, sans l’anti-cernes qui va bien, les yeux encore ensommeillés… parce que de toutes façons, le monsieur qui partage leur lit a lui aussi un visage fatigué, des petits yeux, les cheveux droits sur la tête et une barbe naissante… C’est l’un des visages de l’égalité des sexes 😉

Et par égard pour ceux à qui c’est arrivé, je ne parlerai de la (mauvaise) surprise de trouver son lit vide alors qu’il y aurait dû y avoir quelqu’un… C’est plutôt mauvais signe…

Mais tout compte fait, la tête qu’on a au réveil détermine-t-elle l’avenir d’une relation ? Est-ce que les femmes (ou certaines femmes) ne se prendraient pas la tête pour pas grand chose ?