Résumé de la première année de mes 2 jumeaux !

74074376_pBébé Charmeur et Bébé coquin étaient non seulement différents physiquement, mais eurent très vite aussi chacun leur petit caractère.

A la naissance, Bébé charmeur était le plus sage et le plus patient. Il ne pleurait que lorsqu’il avait faim.

« Dis maman, ne m’oublie pas ! Je ne dis rien mais tu sais ,j’ai besoin de toi pour manger ! »

Bébé Coquin, quant à lui, affirma un peu plus son caractère. Il n’aimait pas du tout attendre son tour pour manger et regardait souvent d’un regard noir sa maman et son frère. « Et oh l’intrus là ! Tu as bientôt finis de me piquer ma mère ! J’aimerais bien boire mon biberon moi aussi ! Et puis celle-là qui se laisse faire…pfff » ;-).

La princesse n’avait guère le choix, chacun devait attendre son tour !

Puis vint le moment des premiers sourires et rires de Bébé Charmeur. Il portait bien son nom celui-là ! Un petit sourire par ci, un regard aguicheur par là, tout le monde s’extasiait sur ce petit bonhomme craquant. « Tiens je vais essayer d’aguicher un peu Maman, peut être qu’elle finira par ne plus s’occuper que de moi !… »

Et oui Bébé Charmeur avait de plus en plus besoin que l’on s’occupe de lui. Mais non, mon chéri, Maman aime tout autant ton frère et doit aussi s’occuper de lui…même si celui-ci reste stoïque quand il me voit !

En effet Bébé Coquin était d’un sérieux ! Rien ne le perturbait, il ne s’occupait que de ce qu’il voulait, le reste pouvait bien attendre. La princesse s’en inquiétait d’ailleurs légèrement…

Comment ne pas faire de comparaisons quand on a des jumeaux ? !

Pourtant  non, tout allait bien , Bébé Coquin vivait simplement dans son monde.

Le Bébé colérique des deux premiers mois était maintenant sage comme une image.

A l’âge de 3 mois , le prince et la princesse emmenèrent les petits princes chez Annie, la gentille guérisseuse ! Celle-ci avait pour métier de surveiller la santé, la croissance, et la vitalité de tous les petits princes du royaume, ainsi que de les guérir au besoin. Et aussi de leur faire des piqures qui font mal de temps en temps…mais chuuut !!! ça il ne faut pas le dire, ca fait trop peur !

La gentille guérisseuse remarqua alors que la tête des petits princes était certes parfaite à l’intérieur, mais un peu déformée à l’extérieur. Bébé Charmeur avait la tête plate à l’arrière et Bébé Coquin la tête plate sur le coté. En effet cela était du à la position qu’ils préféraient prendre pour dormir.

La princesse et le prince ne s’en étaient jamais vraiment inquiété. Mais voilà cela posait un réel problème à Bébé Coquin qui avait désormais un latéro-colis (un torticolis sur le coté quoi !).

La princesse reçu l’ordre de prendre rendez-vous chez une autre guérisseuse, Aurore la super kinésiguérisseuse!

Ainsi la princesse dût emmener deux fois par semaine , de l’âge de 3 à 6 mois, les petits princes chez Aurore, pour des séances de massages et rééducation du petit cou de Bébé Coquin. (Ainsi que pour des séances de réeducation abdominale pour la princesse, parce que son bidon avait désormais besoin d’être remusclé ).

Activité sportive imposée, quand la princesse dû porter deux cosys à bout de bras pour accéder au cabinet.

Bébé Coquin n’aimait pas du tout ça ! Chaque séance était un supplice pour la princesse qui le regardait pleurer à chaque fois que la kinésiguérisseuse  le touchait. Elle ne lui faisait pas mal, non ! Mais il n’aimait pas vraiment qu’on le force à faire des choses qu’il ne voulait pas, et après tout il n’avait pas demandé de massages, ce petit bonhomme !

Ainsi Bébé Coquin devint de plus en plus dur et la princesse de plus en coupable de lui faire subir de tels moments.

Coïncidence ou non, mais à cette période et jusqu’à l’âge de 7 mois, Bébé Coquin eut des nuits agitées !

Il se réveillait en pleurant plusieurs fois par nuit. La princesse se levait à chaque fois soit pour le bercer ou simplement pour lui redonner sa tutute et il se rendormait.

On dit que les bébés ne font pas de cauchemars, la princesse se demandait quand même s’il ne revivait pas ces séances qui le perturbaient.

Par ailleurs, il fit au même moment des poussées d’exéma sur le visage et les jambes qui devaient aussi l’embêter. La princesse chercha différentes solutions pour y remédier et finit par trouver une crème qui heureusement lui convint ( Déxeryl).

Bébé charmeur, quant à lui, n’avait pas de soucis particuliers. Mis à part des petits reflux gastro-oesophagiens qui le gênait pour la digestion de ses biberons.

Après chaque biberon la princesse arpentait de long en large le château, le petit droit comme un i contre elle, pour qu’il arrive à faire ses rôts !

Ceux-ci étaient énormes ! Tout autant que ses pets d’ailleurs, qui lui donnèrent le surnom de bébé shrek !  Heureusement la princesse lui donna du gel magique à la framboise (gel de polysylane) qui l’aida très vite à régler ces petits désagréments.

Le prince et la princesse décidèrent aussi d’emmener les petits voir un ostéoguerisseur !

Roland le Chevalier ( oui parce que son nom ressemblait beaucoup à ça…) les manipula régulièrement lors de leur première année. Ainsi, miraculeusement, Bébé Charmeur n’eut plus de reflux et Bébé coquin bougea de mieux en mieux sa tête ! Roland expliqua au prince et à la princesse, que les petits princes  s’étaient retrouvé un peu coincé dans le ventre de la princesse pendant sa grossesse.

Bébé Charmeur s’était ratatiné tout en bas, près de la porte de sortie, alors que Bébé Coquin avait, quant à lui, été bloqué sur son côté gauche…

Quelques manipulations plus tard, Roland réussi à déloquer le petit corps des petits princes, et tout rentra dans l’ordre ! Roland le chevalier était aussi peut être un petit peu magicien…

Les mois passèrent et Bébé Charmeur devint de plus en plus charmeur…tandis que Bébé Coquin décida de s’ouvrir un peu plus au monde pour devenir de plus en plus coquin…et aussi beaucoup plus têtu !

IL n’avait pourtant que quelques mois mais il tenait déjà tête, à sa manière, à sa maman princesse et papa prince.

Il était d’apparence très zen, pourtant sa zénitude avait des limites ! Quand il fut capable de lancer des objets, souvent de rage, il les lançait le plus loin possible, frôlant bien souvent la tête de son frangin (et parfois même il ne ratait pas son coup ! oups !).

A d’autres moments il se mettait à hurler juste parce qu’il ne voulait pas qu’on le lave ou l’habille…enfin bref, Bébé Coquin ne faisait que ce qu’il avait décidé et savait parfaitement se faire comprendre !

Cela était certes un peu énervant, mais comment en vouloir à un petit bonhomme qui avait simplement hérité de la force de caractère de son papa et du mauvais caractère de sa maman…(Euh ou peut être l’inverse en y réfléchissant  bien! ;-))

Bébé charmeur, de son coté était quand même moins compliqué à ce niveau là, mais savait néanmoins obtenir ce qu’il voulait…peut être de façon plus subtile en réalité…avec du charme on obtient tout ! Il l’avait bien compris !

Pour conclure, le prince et la princesse ne virent pas passer la première année de leurs petits princes !

La princesse avait décidé de les éduquer, d’abord pendant  un an, en prenant un congé de maman princesse éducatrice !

Puis pour finir , elle prit la décision de continuer à les garder et les éduquer jusqu’à leur première rentrée des classes de bébés princiers…

Les journées étaient toujours aussi bien remplies, mais au fur et à mesure la princesse arriva à s’organiser suffisamment pour prendre enfin un peu de bon temps.

Et puis il faut  quand même l’avouer, en général les petits princes étaient quand même cool ! La princesse avait beaucoup de chance d’avoir deux petits bouts aussi charmants !

Enfin voilà, tout allait très bien…au royaume de la princesse, du prince et des deux petits princes !…enfin…presque !!!

Et oui on est dans un conte de fées, mais il ne faut pas pousser… 😉 La suite au prochain épisode ! ;-))

Les joies et tribulations de la vie d'une maman de jumeaux. De la conception à nos jours, suivez les aventures de ma petite famille à travers l'histoire d'une princesse...un conte moderne, avec 2 fois plus de bonheur et d'aventures !